jeudi 17 novembre 2016

Contemporary Green




Toujours à Paris, centre du monde top-hype de l'exception culturelle française, berceau de la FIAC* où tout est art et tout est conceptuel. La FIAC : Foire Internationale de l'Art Contemporain.

L'Artiste a très souvent été incompris, méprisé pour ses créations avant-gardistes, peu accessibles au commun des mortels, difficile à comprendre pour la ménagère bas du front ou pour le crétin moyen.

L'Art contemporain génère du beau, du questionnement, c'est la conceptualisation de la pensée primitive intrinsèque révélée par la résurgence du « moi » profond dans un magma protéiforme désorganisé, source de confusion pupillaire fragmentaire et désordonnée. L'Art, c'est absolument green, totalement underground et absolument nécessaire.
Décrire son oeuvre en superlativant un maximum dans les néologismes obviously stranges c'est de la balle.

« -Mais qu'est-ce donc, ce magnifiiiiique cadre chéri ?
-le plan de l'étage Madame.
-Ah, formidaaaaable, j'en prends 12. »

Comme pour le contrat d'assurance du chapitre précédent l'aspect bankable de l'artiste contemporain découle de sa stratégie marketing ou, de son carnet d'adresse ou encore, de son joli petit cul bien moulé, ou enfin, de son talent (ça peut encore arriver et n'exclue pas les autres critères, c'est cumulatif).

Une toile peinte par un babouin avec ses excréments peut chiffrer en dizaines de kilo-euros si le reste des conditions sont réunies. Peu importe l'oeuvre, le retour sur investissement compte, le placement, la valeur de l'artiste sur le marché. De toutes façons bien souvent la toile ou la sculpture finissent dans un coffre ou un dépôt. Qui voudrait d'une telle bouse dans le salon de son penthouse à New York ?

« -Chéri ? Quelqu'un a chié sur le mur du salon c'est ignoble, j'appelle la police now !
-Attends ma chérie, tu ne te rends pas compte : C'est un Glucks !
-Un quoi ???ça pue !
-C'est un Glucks, l'oeuvre d'un artiste très en vogue qui travaille en « full dimension ».
-Hein ?
-Ne t'inquiètes pas, c'est très, très cher et tous nos amis en ont.
-Ah ok, même Ivy en a un ?
-Oui, même Ivy.
-Formidaaaable alors j'adhèèèèèèèèère totalement !! »


De quoi enrichir les zoos en mal de financement.

***

Le téééééléééééphooooooOOOooone sonne.



12h10: téléphone.

« -Monsieur...euh....trucmachin ?
-Vouiiiiiiii ?
-Bonjour, Gérard de la Banque truc où vous avez votre compte et où vous payez pour avoir le droit de mettre vos thunes.
-Vouiiiiii ?
-J'ai vu que vous aviez fait une simulation de crédit sur notre site en décembre 1997 ?
-Ah ?
-Où en êtes vous dans vos projets ? Puis-je valider le projet ?
-Euh....Quoi ?
-Vous comprenez bien que ce coup de fil peut suffire à vous débloquer un prêt consommation à un taux exceptionnel de fiurqf pour cent pour financer vos projets !!!Monsieur.
-Z'êtes qui ?
-Monsieur chosetruc, je vous...
-Des pommes, il faut mettre des pommes dans l'autocuiseur pour préparer une compote correcte. Si vous utilisez..
-Monsieur Machintruc?
-...de la canelle c'est pas mal mais ça peut donner goût qui déplaît à certains, alors...
-Allo ? Monsieur Kdeofh ?
-...que le sucre de canne est très intr...
-biiip biiip biiip »

C'est nouveau, c'est frais, c'est chez vous, tout le temps, c'est de la téléprospection ! On vient vous gonfler par tous les moyens, tout le temps.

Bientôt dans la rue : Vous marchez, tranquille, le soleil brille, vous êtes bien, vous pensez au bouquin du matin si beau, si puissant, et cela vous met en joie quand soudain :

« - Monsieur firfgrg ???!!!
un individu encravaté s'approche de vous.
-euh ?
-Monsieur fiubru !!! Je suis votre plombier, vous avez pensé à notre offre de service d'assurance sur les fuites inaccessibles liées à la porosité d'usure des tuyaux souples en thermobidule ?
C'est important, ça peut tuer votre chat, faire exploser votre quartier ou même vous casser un ongle si vous n'y prenez pas garde ! Monsieuuuuur eizfbir !!! Soyeeeeez raisonnable, ce n'est que 27€ par mois pour une protection totale toute l'année avec garantie de remboursement intégral du prix de la durite en thermobidule remplacée par un professionnel agréé à votre domicile en moins de six mois sur présentation du justificatif faisant foi.
-Mais lâchez-moi !
-Monsieur feizufg !!! Vous avez BESOIN de cette assurance, c'est inévitable ! Votre canapé est constitué à 87,8% de gaines en thermomachin et si la durite de thermobidule vient à lâcher rien, je dis bien RIEN n'empêchera la catastrophe. Vous serez dans la merde jusqu'au cou Monsieur zibfifz et là, pas la peine de songer à vous en tirer comme ça, ce sera bien fait pour votre petite gueule, on vous aura prévenu espèce de raclure, il fallait prendre l'assurance sur les fuites inaccessibles liées à la porosité d'usure des tuyaux souples en thermobidule, c'était o-bli-ga-toi-re !
-Attendez je...
-Espèce de connard, vous imaginez que vous allez la faire à moi ??? Hein ??? A MOI !!! Que vous alliez vous barrer comme ça, sans prendre l'assurance sur les fuites inaccessibles liées à la po...
-HOOOOOOOOOOOOO !!!!!! TA GUEUUUULE !!!
-Alors là mon p'tit bonhomme je...
-ok ok...je la prends ton assurance de merde mais laisse-moi par pitié...
-AH ! Je savais bien que Monsieur ifbri n'était pas un sale con prétentieux, il prend l'assurance sur les f...

Et là vous partez en courant.

-Ha ! Ha ! Monsieur est joueur ? Je suis champion de France de « poursuite clientèle », j'ai un master 4 en harcèlement commercial et un master hors classe de Brain-fuzzing. Vous n'avez aucune chance petite merde : Signez là. »

A peine aurez-vous signé pour ce truc qu'un autre commercial embusqué vous sautera au cou pour vous fourguer un drône de jardin que vous prendrez avant de courir vous réfugier dans le premier abri disponible.

« -psssst monsieur !
-Ah non hein ça va bien!!
-non non, je ne suis pas un commercial...J'ai faim.
-Ah ?
-Je suis là depuis deux jours, j'ai tenté une sortie hier et ça m'a valu une assurance-évier et un BMX en carbone.
-Merde ! Ils sont là la nuit aussi ?
-ouais, il y a une équipe de nuit, ils font les assurances viol, agression, les produits de self défense...D'ailleurs, si vous cherchez un pistolet électrique je peux vous proposer un modèle particulièrement performant...
-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!! »
Au bout de trois jours, tenaillé par la faim et après avoir bu votre urine pour survivre vous vous résignerez à signer tout ce qu'il faut pour retourner vous enfermer chez vous...ruiné.

***

interlude 2001 - 2002

INTERLUDE

Après un aussi désagréable moment passé à se farcir l'année 2001 qui restera certainement une des plus belles années pour les services secrets du monde entier, il est bon de faire une petite pause.

C'est le moment rêver de poser ce livre quelques instants pour aller faire pipi, boire un grand verre d'eau ou se faire un énorme plat de pâtes-gruyère-sauce to'.

Vous pouvez également mettre les gosses chez la voisine, virer le chat dehors ou insulter votre poisson rouge. Ça défoule.

Si vous êtes sur la plage, qu'une voisine ou qu'un voisin bronze depuis deux heures et qu'une odeur de viande grillée commence à vous chatouiller les narines vous pouvez vous jeter dessus sauvagement et mordre à pleines dents dans une partie charnue et bien dorée. Il serait dommage de laisser perdre un tel morceau.

Je vous laisse quelques pages pour tout cela.






Ici vous pouvez aussi faire votre liste de course.























N'oubliez pas le pain.









Attention c'est reparti ! Crachez l'os, posez les stylos.


***

J'ai profité de l'interlude pour faire mes courses, comme n'importe qui, la fortune issue du succès mondial de ce blog  n'étant pas encore arrivée sur mon compte je ne peux encore déléguer ces tâches ingrates.

Faisant mes courses j'ai encore une fois eu un relent nauséabond de gérontophobie honteuse: Tout le monde craint les petits gris, les envahisseurs Huns, les "autres" et personne n'a fait attention aux vieux qui ont envahis nos supermarchés, pris le pouvoir en France et votent pour des enfoirés notables qui veulent juste faire fleurir leur poignon et nous faire travailler plus pour moins.

***

2001 Georges enlève les doigts de ton nez!

2001

« That's one small step for terrorism,
one giant step for totalitarism »

Georges jouait dans sa classe quand on est venu lui chuchoter à l'oreille que la Word War III avait commencé aux States.

Il a repris deux fois de la purée à la cantine, a fini de peindre son bonhomme avec les doigts et est rentré à la maison blanche pour faire un discours disant en substance : « ça va chier. ».

Et depuis, ça chie.

Les américains sont partout, ils ont envahi à peu près tous les bleds paumés où pousse du pétrole et l'Afghanistan déjà surentraîné contre les russes notamment, continue à balancer du combattant pour la liberté contre les Yankees. Et comme les russes en ont pris plein la gueule, les américains en ont pris plein la gueule, comme quoi, avec une chèvre et deux bouts de bois...

« ...quoi Patrick ?
...Les afghans ont des armes ? Mais d'où...quoi ? Des russes ? Mais enfin... »

Bon.

Si je résume les afghans se sont battus (avec Rambo souvenez-vous) contre ces enculés de russes PUIS, aujourd'hui, plus ou moins avec les russes (avec Mr kalash) contre les enfoirés d'amerlos..

Et la France dans tout ça ? La FRRRRRANNNNCE messieurs dames, elle s'indigne. Toute seule dans son coin, un coup avec les uns, un coup avec les autres, mais globalement, elle s'indigne. Elle boude. Na. On fait tuer quelques soldats pour montrer qu'on y met du notre, mais mollo, hein.

Enfin voilà, tout ça c'est la guerre, pour les show TV et montrer que Georges, même si son bonhomme peint avec les doigts est encore au stade « têtard », il en a des grosses et qu'il ne faut pas le faire chier pendant la récré.


Pendant ce temps là (c'est le moment où on joue le thème des « Dents de la Mer ») Taaaaaaaaa da...Taaaaaaaaaa da...des gens qui savent faire un bonhomme entier avec un stylo et construire des systèmes d'information titanesques jouent à la guerre de l'information. La vraie guerre mondiale, celle qui change la face du monde pour toujours, un 1984 planétaire.

BIG BROTHER is fuckin' watching you partout.

Le petit Georges a signé le Patriot Act au nom de la guerre contre le terrorisme. En gros, pour vous éviter un nouveau 11 septembre on va bien surveiller ce que tout le monde fait histoire d'être bien sûr que vous ne pensez pas secrètement à faire péter le Pentagone ou a dévier vers une « idéologie dangereuse ».

Mais....attendez...

« -Oui Patrick, quoi encore ?
...la chasse aux communistes ? De quoi ? »

Patrick dit que nos chers alliés de l'OTAN sont coutumiers de la surveillance de leurs concitoyens et fait allusion au Maccarthysme et à Mr Hoover du FBI. A l'époque les Talibans étaient communistes.

On voit bien que Patrick n'a jamais regardé Starsky et Hutch : Les américains sont bons, c'est eux les gentils. D'ailleurs dans tous les films « catastrophe » celui qui sauve le monde est « from USA ». On a jamais vu un chinois ou un taliban casser la gueule aux aliens. Par contre, il arrive que le président des Etats-Unis prenne lui-même son F-16 perso pour aller botter le cul des envahisseurs extra-terrestres (si, si dans le film avec Will Smith là...).

Comme quoi on peut dessiner des bonhommes têtard et piloter un F-16.

Tout ça pour dire que désormais on vous surveille pour votre bien. Et comme le dit Mme Michu :

« -Si on a rien à se reprocher je ne vois pas où est le problème ! »

Et en effet, si vous n'êtes pas communiste ou socialiste ou apolitique, peut être syndicaliste ou pacifiste ? Ecologiste ? Fan de Michel Drucker ou un peu portée sur la littérature érotique ? D'origine pas tout à fait nette -n'auriez-vous pas une arrière grand tante un peu espagnole ?- …

...Vous n'avez rien à vous reprocher...Mais attendez, ce bibelot, là sur la cheminée, c'est quoi ? Un crucifix !!! Hop ! Au gnouf l'intégriste religieuse, la folle de Dieu, celle qui fait l'apologie de la Sainte Inquisition!

Pour les djeun's, vous faisiez quoi sur le forum « complot mondial » ? ou sur la discussion sur les illuminatis, ou « comment fabriquer une bombe à hydrogène dans son garage » ?

Enfin c'est vous qui voyez hein, moi je m'en fous je n'ai rien à me reprocher.

Sinon dans les autres évènements importants de 2001 je ne résiste pas à l'envie de citer la Grèce qui entre dans la zone Euro.

Aujourd'hui  les Grecs sont à poil. On vend même la terre qu'ils ont sous les pieds au nom du fric et dans pas bien longtemps ils n'auront plus rien à vendre ni à perdre.

Comme le dit la chanson : « What a wonderfull Word » !

Et pour couronner le tout, durant cette année de merde, Douglas Adams s'éteint. Un des rares types encore capables de nous faire rire...Nos comiques vivants font désormais de la pub à la télé pour les banques...N'est pas Coluche qui veut !

***

L'an 2000 Temps X

2000

Garcimore meurt en Avril, on ne saura jamais où était ce putain de lapin.

Igor et Grichka Bogdanoff m'ont préparé longtemps à affronter l'an 2000. Les séries américaines de mon enfance (Cosmos 1999, Star Treck et Cie) m'avaient donné cet espoir d'évasion, la perspective d'aller vers d'autres horizons, un peu plus loin que ce petit globe poisseux où nous nous entretuons à coups de Kalashnikov ou à coups de dollars.

Et bien non, comme dirait l'autre : « Dans ton cul. »

L'homo sapiens a posé le pied sur la lune et a finalement préféré redescendre taper bobonne comme avant parce que la lune, c'est chiant, on dirait la Belgique après la bombe (voir le chapitre « 2057 Fin du Monde »).

Selon certains complotistes conspirationistes tracmachinchosistes l'homme n'aurait jamais posé le pied sur la lune, ni la main, ni aucune autre partie de son corps et encore moins un petit drapeau.

Selon certains d'entre eux la scène aurait été tournée dans les toilettes de la maison blanche un soir de juillet 1969 après une bonne cuite. Richard Nixon aurait sorti sa Gopro pour filmer sa bite comme à chaque fois qu'il est bourré, et par un inexplicable enchainement d'évènements on en serait arrivé là. « One Step for Man...etc... ». Conscient de la portée mondiale de l'évènement un autre président sortira lui aussi sa bite à la maison blanche avec moins de succès quelques années plus tard. On ne gagne pas à tous les coups, fusse-t-on président des Etats Unis. Amstrong, de son côté aura réussi une brillante reconversion dans le cyclisme, preuve de ses multiples talents.

Selon d'autres, les petits pas de l'homme sur la lune auraient été filmés dans le désert du Nevada, non loin de l'endroit où on ramasse les soucoupes volantes, l'été, quand elles sont mûres.
Cette théorie est complètement absurde et ne tient pas la route, ce n'est que fumisterie et absurdités. Ha ! Ha ! N'importe nawak ! Les cons ! Les mêmes abrutis imaginent que le 11 septembre 2001 est un complot de la CIA ou que Britney Spears est un mec...Bref...Bon. Laissons Britney tranquille.

En fait, en étant un tant soit peu réalistes il est évident que la technologie des années 60 aux Etats Unis était bien en avance sur la technologie chinoise actuelle. Ces abrutis sont toujours incapables d'envoyer autre chose qu'une fusée à poudre faire des jolies lumières multicolores le 14 juillet.

« -oui Patrick ?
.Comment ça pas de 14 juillet en Chine ? La bastille, tout ça ? Ils s'en foutent ? On attend quoi pour leur foutre une branlée ? QUOI ! 1 Milliard ? Okay, okay...Mais nous on a des armes à feu ! »

Un autre exemple réservé aux initiés : Roswell, la Zone 51, Mulder, Scully, tout ça...TOUT LE MONDE l'a vu à la télé, en cherchant un peu on peut même trouver plein de trucs sur internet et tout le monde s'en fout ? Non. Pas tout le monde.
Les conspirationistes-Geek savent et font tout pour que la vérité éclate aux yeux du monde entier. Ouais, Il veut Beliver*.

En attendant, par chez nous le petit gris on le fait au beurre persillé et c'est marre.

L'an 2000 aura donc été un énorme fiasco. On a même créé un petit bug histoire de ne pas sombrer dans un changement de millénaire insipide, en vain. Le bug de l'an 2000 était un pétard mouillé.

Une chose positive tout de même : Mon prédicateur Apocalypto-créatif en porte-à-porte est revenu en 2001. On s'est bien bourrés la gueule ensemble pour fêter ça et il a ouvert une boite échangiste après avoir brûlé ses Bibles et sa connasse de femme.

Comme quoi tout n'a pas complètement foiré.

***

mercredi 16 novembre 2016

1999 Cette année lààà rhaaaaa! TA GUEUUUULE!

1999

L'Europe passe à l'Euro.
Michel Petrucciani meurt
et Michel Drucker est toujours vivant.

L'année 99 s'annonce lourde de conséquences. L'Euro n'entraînera aucune inflation, aucun problème économique et sera un total succès que les décennies à venir confirmeront tant la prospérité de la zone concernée sera...euh ?

1999 ! Dieu s'est trompé de Michel, il fauche dans la fleur de l'âge un talent magnifique et laisse se fâner en direct des années durant une relique de l'ORTF pour le plus grand bonheur du troisième âge désormais officiellement rentier-propriétaire à crédit du bateau France.

Michel Drucker a créé le mouvement perpétuel du PAF. Le concept de la répétition infinie des mêmes émissions avec les mêmes invités tenant les mêmes discours convenus avec la fausse impertinence dont font preuve les suces-boules aguerris devant leur public invertébré.

Au fond, Michel Drucker est-il un homme ? Un extra-terrestre chargé d'adoucir la population qui détient le pouvoir afin de manipuler l'humain peinard, de la main gauche, en sirotant un Fanta ? Un robot-nurse pour gros bébés gâtés nostalgiques de Stone et Charden ou de Claude François depuis 50 ans !?

A voir le paysage audiovisuel français on jurerait que rien n'a été fait depuis les années 70-80...De vieux routards continuent à chanter leurs tubes d'antan, des vieux beaux et des vieilles retapées de partout occupent les plateaux télés et la jeunesse passe pour un ramassis d'attardés mentaux dans des programmes de télé réalité.

Douuuuuuuuce Fraaaaannnnnceuuuuuu...
Encore aujourd'hui et pour de nombreuses années (merci la qualité des soins) l'âge d'or de nos anciens nous poursuivra.
Longtemps nous allons encore bouffer du Dave, des hommages à Dalida ou Daniel Guichard jusqu'à la nausée puisque eux seuls sont légitimes dans le monde de Michel.

La culture en France passe toujours par le filtre des médias grabataires, la littérature est une littérature de vieux ou la branlette intellectuelle permet à d'augustes verbeux de vivre de leur diarhée Laroussienne qui n'intéresse qu'eux et les critiques de Télérama . La musique est un monde clos. L'ouverture de salles à de nouveaux talents l'exposition même de nouveaux talents ou d'amateurs y est quasi inexistante sorti du bar-PMU de Lorette-sous-la-Meuse.

Pourquoi n'existe t-il pas de vrais tremplins pour artistes amateurs autres que le tir aux pigeons formaté qu'on nous propose dans les émissions existantes où des « stars » bankable du moment se permettent de juger des gens bien souvent meilleurs qu'eux?

Pourquoi nos enfants, dans le pays soit-disant de l'exception culturelle (quelle prétention!!!) ne sont-ils pas éveillés à l'Art ?
Aaaaaaaaaaah ouiiiii, vous allez me parler des cours d'arts plastiques durant lesquels nous avons tous laborieusement fait...euh... quoi ???Je ne me souviens même pas de ce que j'ai bien pu foutre en arts plastiques durant ma scolarité...Les cours de musique à l'école ? Qu'avons nous appris durant les cours de musique ? « Au clair de la Lune » à la flûte à bec ? Qui s'en souvient ? Qui a trouvé une vocation en soufflant dans son tube en plastique, honteux et craintif devant un prof se rêvant concertiste à Pleyel et finissant anonyme devant un paquet d'ignares soufflant dans le flutiau ?

Les cours de littérature où on vous enfonce Zola à coups de lattes dans la tronche parce que Zola, c'est bien il faut le lire, parce que TOUT LE MONDE doit aimer Zola et se délecter de son style et de son oeuvre magistrale...comme pour Balzac et les autres...Mais Zola ME FAIT CHIER ! Je préfère Philip K Dick.

Qui a vibré en écoutant quelque chose, qui a été conquis par une toile ? Qui a été pris de passion pour l'Art dès la 5ième ?

J'ai le souvenir merveilleux de ce prof de musique hystérique, grand frustré ou réel psychopathe, qui balançait des flûtes à travers la classe, terrifiait littéralement tous les élèves, hurlait comme un veau ou piquait des crises sur certains en les traînant par l'oreille jusqu'à l'extérieur.
Ah ! Ce bonheur de découvrir une sonate ciselée, travaillée comme une dentelle merveilleuse avec le cul rendu moite par la terreur et l'envie de prendre ses jambes à son cou...

Et parlons-en de la flûte ! Cette pu*** de flûte à bec, l'instrument en plastique moche par excellence, l'absence de sensibilité absolu, l'un des instruments les plus chiants du monde, à peine beau quand il est joué par un virtuose c'est une boucherie sonore quand il est massacré par des hordes de pré-adolescents contraints. Là encore, l'éducation nationale lutte contre le talent, la créativité ou l'originalité avec hargne.

L'école a dû décourager des paquets de Mozart, de Van Gogh ou de Franck Zappa en herbe qui ont fini par trier des saucisses leur vie durant. Combien de Vivaldi fabriquant des pneus, de Hendrix caissiers chez Carrefour ?

Plantu avait fait ce dessin où un prof reprochait à un élève de ne s'intéresser qu'au foot, à la musique ou aux voitures. L'élève lui demandant ce qu'il aime dans la vie, le prof répondait Platini, Mozart et Alain Prost...tout était là. Et rien a changé.

Voilà. L'école tue le rêve, détruit l'ambition, formate à côté de la plaque l'esprit de nos enfants pour les préparer, mal, à affronter le monde d'il y a 50ans.

Associée à la fac on comprend nettement mieux pourquoi tout part en sucette. L'éducation nationale française est une machine à briser la jeunesse. Heureusement, elle sait former les futurs entrepreneurs. Ah ...pardon ? On me dit dans l'oreillette que non, là aussi c'est de la merde ? Merci Patrick.

***


mardi 15 novembre 2016

1997 vrooooooooooum!

1997

le 5 janvier, André Franquin nous quittait.
Et c'est en 97 aussi qu'a été signé le protocole de Kyoto sur lequel la planète entière s'est essuyé les pieds consciencieusement jusqu'à aujourd'hui.

De Franquin à Kyoto quel rapport ?
André Franquin stigmatisait la connerie humaine, le protocole de Kyoto la reconnaît officiellement et démontre avec une constance implacable depuis sa signature qu'elle est incurable.

1997 est aussi l'année de mon entrée dans ma boite. Dans mon métier actuel, encore, 17 ans plus tard...merde, 17 ans !

Cette année là j'avais bouffé des pâtes sans sauce, puis sans sel et finalement sans pâtes et même sans eau quand elle a été coupée. Le gel douche gelait sur la baignoire dans ma salle de bains pourrie et franchement, les potes qui squattaient avec moi donnaient à notre fine équipe (et groupe de rock parfois) une allure de communauté néanderthalienne.

A l'évidence, la voie artistique était une impasse et le travail d'équipe quand celle-ci est constituée de branleurs congénitaux est toujours voué à l'échec. Nous avions atteint des sommets de maîtrise sur Street Fighter II et dans l'art de se lever quand les autres se couchent : Fin de l'histoire.

Je passais de l'autre côté, décrochais miraculeusement un job et allait m'échouer dans un bureau, trainé là par un pote ayant besoin d'un chauffeur.

S'ouvrait à moi un monde nouveau, peuplé de créatures étranges et de symboles kabbalistiques sans cesse renouvelés par des armées de créatifs tournant à plein régime dans des bureaux surchauffés.

J'entrais aussi en contact avec l'administration, un milieu étrange, un moteur qui s'est emballé il y a une éternité, sans cesse alimenté en carburant et toujours plus haut dans les tours.

Je revois ces bikers américains fiers de leurs Harley qui suspendaient des motos japonaises à un arbre avec la poignée de gaz bloquée à fond pour voir péter le moteur...Ils attendaient devant une vaillante Honda qui gueulait, gueulait...sans casser.

L'administration est cette Honda, devant 50 millions de bikers désabusés qui sont passés à autre chose pendant qu'elle continue à gueuler en haut de son arbre. On a même créé des écoles pour l'entretenir et lui permettre de gueuler encore plus fort en consommant plus de carburant.

Accessoirement, si il lui arrive d'avoir des ratés on constitue un staff de mécanos d'élite qui arrangent tout ça en lui associant un moteur auxiliaire, des pneus neufs (utiles dans l'arbre) et un service de communication soutenu par une vingtaine de cabinets privés. Ainsi, la Honda est à l'aise et peut continuer à gueuler.

Personne ne remet en cause l'utilité de ce truc qui gueule là-haut tant le système économique gravitant désormais autour est devenu tentaculaire. On a même commencé à construire plein de Honda pour les suspendre un peu partout tellement ça a bien marché la première fois.

Il paraît qu'il y a même une moto qui gueule au sommet de l'Europe.

Note : Face à LA CRISE il est question de changer la Honda en mobylette pour minimiser les coûts. Des experts en mobylette on donc été nommés et une horde de techniciens sont à pied d'oeuvre pour assister les équipes en place.

***

lundi 14 novembre 2016

1991 teen Spirit

1991

kurt Cobain gueule son envie d'en finir à la face du monde et le monde lui rend bien en le couvrant de Dollars qu'il transforme aussitôt en héroine. Trois ans après il se fout une balle dans la tête et s'épargne par la même occasion la pénible déchéance artistique et globale que connaissent les révoltés digérés par le show-bizz.

Je suis au lycée et si une minorité de profs font le job dont quelques-uns avec talent et passion il est clair que beaucoup sont désabusés et que les plus aigris prennent même un plaisir sadique à nous faire chier. Je pense à ce prof de physique nous promettant chômage et déchéance alors même que notre avenir était entre ses mains. Pauvre merde, de passeur de savoir tu es devenu échec pathogène et ta réussite dans ce domaine a été remarquable.

En cherchant quelques secondes je suis sûr que vous avez, vous aussi ce prototype qui hante vos souvenirs. Si mes enfants y sont confrontés un jour j'envisage déjà l'entretien avec délice. Celui-là paiera pour l'autre et s'il vous plaît, faites que ce soit un prof de maths, je hais les profs de maths, ça ne s'explique pas.

Pour être tout à fait honnête la plus grande réussite du bahut aura été de m'apprendre à rouler un 12 feuilles en tulipe et de monter mon premier groupe de reprises. J'en suis miraculeusement sorti avec le bac quelques temps plus tard, sans comprendre pourquoi on m'avait accordé cette faveur et ne comprenant du coup pas non plus pourquoi d'autres avaient échoué...Vu l'utilité du truc finalement j'ai vite relativisé.

Ce torchon en poche, preuve de ma docilité et de mon aptitude à penser comme tout le monde en comptant jusqu'à trois sans mes doigts j'ai pu me lancer dans la formidable aventure des études supérieures, un monde feutré où la plupart des mecs veulent se taper la plupart des filles et où les moins doués dans cette discipline s'évertuent à entasser des piles de diplômes.

Plus tard ils domineront le monde et ces hordes de puceaux tardifs prendront salement leur revanche.

La fac! Non mais dites-moi à quoi peuvent servir des bataillons de maitrises d'histoire, d'anglais, de lettres modernes ou non alors même qu'on impose un numerus clausus pour les toubibs et que les plombiers manquent (et facturent 150€ minimum pour déboucher un évier en arrachant la moitié du mobilier de votre cuisine à la hache mais c'est normal on n'avait pas accès au tuyau, hein?).


Des managers chez Mac Do qui chantent en latin, des chefs de rayons chez Carrefour qui savent tout des mérovingiens et des hordes de chômeurs bilingues ou hyper au point sur la deuxième guerre mondiale comme n'importe quel abruti qui pionce devant sa TV une bonne semaine.

La fac forme globalement des chômeurs de haut niveau ou des salariés frustrés. Les dés pipés...

L'effet pervers de tout ce merdier est que nos surdiplômés d'opérette se retrouvent à faire des jobs à la con, sous les ordres de (selon leur point de vue) crétins bas de plafond mais parvenus car nés plus tôt...environ trente ans plus tôt.

Au bar, le soir après avoir débouché une douzaine d'éviers et sauvagement détruit autant de cuisines en aggloméré:
« -Alors petit, sacrée journée hein? Pas trop naze?
-Non, non, ça va, j'avoue que ça me change (caser Socrate).
-T'veux une autre mousse?
-Non, merci...euh...(caser Platon alors?)
-Des cahuètes?
-Savez-vous ce que disait Euryclide-le-Faible sur les esclaves chargés de porter l'eau?
-Meuh? Ecoute mon gars, j'ai rien contre les pédés hein, mais là je crois que ça va pas le faire, okay? »

Hop! Pôle emploi. Merci Euryclide.

Pôôôôôle emploi!!!

Théorème:

« Toute structure, naturelle ou non, comportant dans sa dénomination courante le mot « pôle » est un outil du Malin destiné à compliquer la vie du mortel dans une proportion inversement proportionnelle aux prétentions affichées à l'entrée . »

Ainsi donc passer la porte de Pôle Emploi ou vous dorer le cul en tutu au Pôle Nord auront la même finalité dramatique qu'un bain de siège prolongé pourra peut être soulager.

Mais en aucun cas le Pôle Emploi ne vous fournira un emploi. Tout au plus une situation d'esclave temporaire ou un stage d'insémination d'escargots de bourgogne en Hongrie mais un vrai boulot, non. Jamais. Même avec un latin courant maîtrisé ou un téton surnuméraire.

Beaucoup de surdiplômés sont guichetiers à Pôle Emploi. Vous pourrez donc à l'avenir les aborder en grec ancien ou leur parler de Philippe le Bel et remporterez alors certainement un stage exceptionnel de cueilleur de tulipes ou un séjour très VIP d'agent de sécurité à la foire au boudin de Mortagne au Perche. Pensez-y!

Voilà. Mes belles années « fac » m'ont apporté beaucoup. Je jouais alors régulièrement avec mon groupe dans des bouges infâmes pour pas un rond et encaissais la téquila paf avec une endurance à allonger un bûcheron canadien.

La musique techno et les soirées Beat finiront par mettre un terme à ces années Rock. A 21 ans j'étais déjà has been. 

*** 

dimanche 13 novembre 2016

La Crise 1970 - 20??

"LA CRISE"

(à prononcer avec une voie off de film gore sur une musique dodécaphonique)

D'aussi loin que je m'en souvienne il a toujours été question de LA CRISE dans les médias, comme un nouveau fléau, une peste noire des temps modernes, un truc protéiforme qui touche toute sorte de domaine selon la météo, l'air du temps ou la pénurie de ketchup à la cantine de la JP Morgan à midi.

Pour dire les choses simplement LA CRISE est l'état normal de toutes choses aujourd'hui et nous avons , quelle que soit l'époque ou le lieu, toujours été en crise d'une façon ou d'une autre.

Aujourd'hui elle est l'instrument parfait pour toutes les grandes occasions : Vous avez été viré ? C'est LA CRISE, l'essence est trop chère, idem. Votre grand-mère s'est remariée avec un sénégalais polygame de 18 ans ? LA CRIIIIISE qu'on vous dit.

Et si demain un truc ne va pas, c'est de toutes façons dû à la crise.

J'ai essayé l'astuce au boulot une fois. Un mois de mars lamentable, j'avais décidé d'exploser mon score sur Candy Crush et les heures de trainning s'enchainaient au détriment de mes stats et pour le plus grand bonheur de mes clients-victimes.

Convoqué chez le zooplancton d'en face pour m'expliquer je lui ai servi LA CRISE... J'en ai pris plein la gueule.

Nota : LA CRISE ne sert qu'à un certain niveau de responsabilité, plus il est élevé, plus LA CRISE apporte une excuse crédible et définitive masquant une incompétence crasse, une corruption galopante ou un rienafoutrisme record.

Donc, LA CRISE battait son plein, comme toujours avec un effet effectivement dévastateur sur la bourse qui explosait jour après jour des records de profit quand j'ai choisi d'attaquer le monde du travail frontalement.

Question : Comment attaquer frontalement le monde du travail avec, par exemple, une maitrise d'histoire ?
Réponse : Dans ton cul.

Avec un diplôme d'ingénieur obtenu haut la main et une volonté farouche d'en découdre avec un vrai job de winner on vous enverra bien souvent chier en vous expliquant que :
  • Vous n'avez pas d'expérience
  • Vous êtes trop qualifié pour ce poste
  • On cherche un ingé truc et vous êtes plutôt ingé machin-chose...
Avec une maitrise d'histoire dans les mêmes conditions :
  • Ha ! HA ! HA ! Le con.
  • Et sinon, vous savez jongler ? Faites-nous rire !
  • On cherche plutôt un historien truc et vous êtes historien machin-chose.
Il vous restera donc Mac Do, l'intérim, les concours administratifs et/ou les braquages. Avec beaucoup de recul et d'expérience, les années passant, on se fait une idée assez précise des vrais « braqués » dans cette affaire.

J'ai tenté Mac Do pour commencer. Développant  rapidement une allergie à l'enseigne et au management djeun's super cool putainmaismagnetoiplusvitealléééééééé associé au jargon rigolo « tufélacloz ? », je choisis l'exil, loin de ces lieux de culte voué au gras.

L'intérim ensuite a été une véritable révélation :
A l'aube du XXIième siècle, juste avant l'apparition des voitures volantes, de la conquête spatiale et de la colonisation de mars dans un monde débarrassé des maladies, des guerres, de la faim et de la pauvreté (oui oui, on pensait à l'an 2000 avec espoir à une certaine époque.), il existe encore des lieux dignes de Germinal.

 De braves gens travaillent à la chaine à trier des saucisses, fabriquer des portières, ranger des oeufs dans des boites, le tout à une cadence imposée, dans un vacarme épouvantable et sans avoir le temps de parler ni même de faire preuve d'un quelconque comportement humain.

Et oui, le jeune con que j'étais a découvert la machine humaine, le véritable asservissement, avilissement de l'homme, qu'il pensait d'un autre âge. Pensez-y quand vous utilisez un oeuf. Il n'a pas été pondu dans cette boite.

J'ai donc pu faire mes armes dans ce milieu. Déménageur, trieur de saucisses, manipulateur sous presses avec des mecs dont le nombre de doigts atteignait rarement 10...Toutes sortes de jobs durs, sans intérêt, sans espoir d'évolution si ce n'est vers le pire.

C'est donc ça la vie ? La vraie vie ?

Il arrive un moment où doit se faire LE choix: Baisser les bras avec fatalisme et entrer comme rouage de la machine à broyer, ou combattre.

Je décidai alors de combattre avec fatalisme. 

*** 

Quel lapin?

Pourquoi « le lapin entre les phares »?



Parce que c'est exactement la situation dans laquelle nous sommes tous.



Le lapin pris dans la lumière des phares se demande ce que c'est que ce machin.

Ensuite il évalue ses chances de survivre en sautant à gauche ou à droite, déterminant finalement que la solution la plus sûre consiste à rester au milieu afin de passer entre les lumières. 

Le con.



Nous sommes ce lapin. Pris entre de multiples conflits, nous demandant si nous allons crever dans un attentat, une super-canicule, à cause d'un excès de cholestérol ou d'un excès de médocs anti-cholestérol, d'une grippe exotique propagée par un salaud d'emplumé ou encore pour les plus chanceux, d'un arrêt simple sous l'édredon.



Munis de notre libre arbitre, brandissant haut notre vacuité nous nous efforçons, en attendant l'impact, d'avoir l'air désinvolte, de travailler quand on peut, de payer plein de trucs, d'en jeter dix fois plus...nous vivons notre petite vie avec une capacité de nuisance proportionnelle à notre niveau de richesse et faisons à peu près tout pour rester insatisfaits et bougons jusqu'à crever avec ce terrible sentiment d'inachevé comme un artiste s'écroulant subitement devant ce qui aurait dû être son ultime chef d'oeuvre.



A l'heure où j'écris cette introduction il fait nuit, j'ai une oreille qui siffle comme toujours depuis dix ans, le chat fait la gueule parce qu'un chat ne sait que faire la gueule, il pleut dehors et normalement demain devrait avoir lieu.